Pourquoi un SCOT en Alsace Bossue ?
présentation de l’Alsace Bossue
Plus-value d’un SCoT pour un territoire rural 

Des caractéristiques spécifiques – une logique différente :  
− densités faibles et répartition non homogène de la population sur le territoire 
− part importante de foncier non urbanisé, donc d’espaces naturels 
− relative dépendance à l’égard des espaces urbains périphériques, faible polarisation 
− moyens humains et financiers plus restreints 
 
- Connaître, comprendre et promouvoir son système territorial 
- Développer les compétences internes au territoire en matière d’urbanisme 
- Se poser en interlocuteur crédible face aux acteurs supra/extra SCoT (Etat, Région, Département, EPCI), et peser dans les négociations des politiques territoriales contractuelles aux côtés des Pays, des schémas thématiques, etc. 
 
Avoir les cartes en main pour définir l’avenir du territoire 
Économie et Environnement
L’Alsace Bossue, en partie classée Parc Naturel des Vosges du Nord, est un territoire particulièrement préservé. Située à la jonction des Vosges du Nord et du plateau lorrain, elle offre un paysage rural diversifié alternant cultures, prairies, vergers et forêts.
Son agriculture a connu une mutation profonde avec la disparition des trois quarts des exploitations familiales en une génération. L’activité agricole constitue un équilibre sur ce territoire rural, puisqu’elle contribue fortement à l’emploi et à l’économie locale. L’Alsace Bossue est la première région productrice de lait bio de France et son agriculture joue un rôle majeur dans la préservation de l’environnement et des paysages. 
 
D’un point de vue économique, le territoire de l’Alsace Bossue est marqué par une activité artisanale très importante et une industrie qui se développe progressivement. A côté de cette forte représentation de petites et moyennes entreprises, il existe quelques grandes entreprises de renommée nationale voire internationale.  

Le territoire présente un taux de chômage légèrement supérieur à la moyenne départementale. L’emploi féminin reste peu développé et cette population se caractérise par une qualification professionnelle plus faible. Le constat local est également celui de la difficulté d’emploi des jeunes, du vieillissement de la population ainsi que de la précarisation accrue de la population
 
En relai des objectifs et orientations fixés par le SRCAE (Schéma Régional Climat Air Energie) et en lien avec le Pays de Saverne, Plaine et Plateau, le territoire s’engage à promouvoir et encourager la réduction des factures énergétiques des ménages comme des collectivités ou entreprises, ainsi qu’à poursuivre la mise en place d’énergies renouvelables en lien avec les potentiels locaux, tels que l’éolien (5 éoliennes en fonction depuis 2012, environ 15 autres possibles d’ici 2020). 

Urbanisme et habitat
Plusieurs communes du territoire du SCoT, font également preuve d'un engagement et d'innovation tout particulier en matière d'urbanisme rural durable
 
L'implication d'élus locaux très volontaires et la sensibilisation et l'accompagnement du PNRVN au long court ont données lieux à des réalisations exemplaires, dont les autres communes du SCoT pourront tirer parti. On peut citer les exemples de lotissements innovants de Lohr ou d'Adamswiller. 

D’autres communes présentent des projets exemplaires en matière d’éco-rénovation et de valorisation du patrimoine existant, Lorentzen, Zittersheim… qui de fait permet une maitrise de l'étalement urbain.  
 
Les initiatives prises par le territoire du SCOT s’inscrivent ainsi pleinement dans le cadre de PREFACE, la plateforme régionale du foncier en Alsace copilotée par la Région et l’Etat, et dont les SCoTs sont membres (lien site : www.preface-alsace.fr) 
 
Suite à une étude sur la vacance menée en 2013 par le CG67, le taux de vacance constaté sur le SCoT est de 6,1% (taux l’INSEE 2009 : 8,3%), soit près de 1 000 logements vacants et environ 850 logements mutables (logements occupés par une personne vivant seule), ce qui représente un potentiel conséquent de réhabilitations en tissu bâti existant, permettant une limitation de l’étalement urbain.

…quelques perspectives en urbanisme 
Extension programmée d'Adamswiller 

Armature urbaine et transports
un réseau de transports structurants, 
la ligne TER Strasbourg-Sarreguemines /Sarrebruck 

Le territoire du SCOT présente une faible polarisation interne, la commune la plus importante comptant à peine plus de 3 000 habitants. Des bourgs-centres assument néanmoins un rôle de pôles ou de centralités pour ce qui est des commerces, des services ou de l’enseignement. 
 
Enfin, bien que l’accessibilité en milieu rural présente des difficultés, le SCOT visera la limitation des déplacements via une localisation raisonnée des futurs équipements et services. Il encouragera par ailleurs les déplacements doux, notamment au travers de l’optimisation de la connexion en TC entre villages, du développement du rabattement vers les gares existantes ainsi que du développement du vélo (schéma de circulations douces, vélo électrique, etc.). Le covoiturage et les parkings dédiés seront également encouragés. 
 
Les réseaux de transports structurants irriguant le territoire sont l’autoroute A4 (payante) et la ligne TER Strasbourg-Sarreguemines/Sarrebruck. 
 
Le projet (études en cours - travaux prévus en 2016) de création d’une nouvelle liaison routière entre la sortie de l’autoroute A4 de Sarre-Union et Lorentzen permettra par ailleurs de conforter le tissu économique du territoire. 
La structure porteuse du SCoT